Análisis
Bar
 
 
 
 
 

Filles sur le pont,

de Edvard Munch

 

1901
Huile sur toile
136 x 125.5 cm
Nasjonalgalleriet d'Oslo

 

De toutes les versions que le Norvégien Edvard Munch a faites de cet endroit réel d'Oslo, celle-ci est peut-être la plus dramatique; même si, à première vue, nous ne pouvons pas exactement dire pourquoi.

 

Comme d'autres peintres expressionnistes, Munch cherche à recréer dans Filles sur le pont une atmosphère dense et problématique, dans laquelle l'image est libérée de sa fonction descriptive pour satisfaire, de préférence, l'exigence d'auto-expression de l'artiste lui-même.

 

Ainsi, le tableau semble marqué par un air de drame imminent. Les formes semblent glisser dans de sinueux faisceaux qui tendent à s'isoler les uns des autres, en rivalisant dans un équilibre instable, mais avec un sens du rythme visuel qui provient en ligne droite de l'Art Nouveau.